SHERMAN VC M 4A4 "Firefly"

CANON BRITANNIQUE 17 LIVRE.

RETOUR CLIQUEZ SUR PRÉCÉDENTE

Tank  Museum BRUXELLES      -       Photo de  DEHASSE Brice. ( PHOTO  COPYRIGHT.)

Photo de ma collection privée ( Dehasse)

.Je ne sais si cette photo est placée copyright, 

mais si le propriétaire du négatif refuse la parution de celle-ci sur mon site, elle sera immédiatement retirée.

.

Combinaison   du  Char  Sherman M4A4 VC  et  du  canon  anti-char  britannique  de  17  pounds, d'autres  modifications  furent nécessaires  par  le  déplacement  du poste de radio à l'extérieur de la tourelle, la suppression  de  la  mitrailleuse  de coque au profit du stockage de munitions supplémentaires, et le percement d'une nouvelle trappe d'accès dans le toit de la tourelle.

Poids : 35 tonnes

Le canon de 17 livres (76,2 mm), V° 884 mètres seconde, perforant 120 mm de blindage sous un  angle  de  30°,  à   une  distance  de  457  mètres,  approvisionnement :  47  obus, après  la suppression de la MI.30 du capot : 78 obus, poids d'un obus : 7,7 kg.

Munitions : perforante APDS  perce  19,3 cm  de  blindage  à 900 m et 17,5cm à 1800 mètres,

                                  APBC  perce  13 cm  de  blindage  à  900 m  et 11,9 cm à 1800 mètres.

Moteur, Chrysler   monté  en étoiles, totalisant 30 cylindres et développant 425 cv à 2850 t/m, cauchemar  des  mécaniciens. Vitesse  sur  route : 38 km/h, tout terrain : 25 km/h, autonomie : 161 km,  franchissement  de   gué de 0,91 m, pente maximum 60%, obstacle vertical 0,61 cm.

Un équipage  de   quatre  hommes (après modification) chef, chauffeur, canonnier et chargeur radio.

Nos Sherman  proviennent  du  surplus de l'armée britannique, le MDN acquit les chars en les rachetant  "au poids"  à  un  ferrailleur  d'Anvers, au  prix  unitaire de 35000 fr, soit 1000 fr la tonne, leur remise en état eu lieu à l'Arsenal de Rocourt. Le Régiment fut doté de 24 chars.

Un MI.50 sur la tourelle, une MI.30 coaxiale.

TEXTE DE  TROUSSON Michel.