L'ORIGINE.

 

A noter, qu’avant 1830 après la période AUTRICHIENNE,

          Suite au décret du Prince d'Orange (21-04-1815), tous les Régiments Belges sont versés dans l'Armée des Pays-Bas, au sein de la Cavalerie Hollando-Belge.

Les cavaliers BELGES au service du Roi Guillaume de Hollande formaient les Régiments Hollandais suivants :

1)  Lanciers n° 10 (Hollandais).

                                         2)  Hussards n°  6 (Hollandais) et n° 8 (Belges).                                       

3)  Dragons légers   4 (Hollandais) et le n° 5 (Belges).

4) Carabiniers n°1 (Hollandais) le  Carabiniers n° 2 (Belges) et le Carabiniers n° 3 (Hollandais)

( Dans les Régiments cités " Hollandais" étaient incorporés quelques sous-officiers et cavaliers Belges. )

   Ceux-ci , étaient les dignes descendants des Chevau-légers N°5 ( devenu Dragons légers N° 5 ), des Hussards de Croy (devenu Hussards N° 8 ), des Carabiniers N° 2 qui, tous, participèrent à la défaite des Français à Waterloo ( 18/06/1815 ). Mais nous devons aussi retenir que notre petit Pays étant à l’orée de plusieurs cultures différentes, a été étiré de toutes parts. C’est ainsi, que lors des batailles de Baisy-Thy ( 1815, mieux connu sous le nom « des Quatre Bras » ) et de Waterloo, les Cavaliers Belges de l'Armée des Pays-Bas et  les Cavaliers Français s’appelaient par leurs noms , pour se sabrer à mort. Car, quelques mois auparavant, frères d’Armes, ils combattaient ensemble, sous le même drapeau Français (1813, la Belgique était occupée par les Français, et le Belge était enrôlé dans l’armée Impériale, (parfois contre son gré). Il était même possible que certains Belges de la même famille, combattaient l’un contre l’autre. Les cavaliers Belges "enrôlés" chez les Français étaient incorporés dans la 2e Gardes d'Honneur et les Dragons Français.

 

Voir les costumes :        

 

OOOOOOOOOOOOOO

1830

Le 16 Octobre 1830 le Gouvernement Provisoire crée les quatre premiers Régiments de Cavalerie  à savoir :

1) Le 24-10-1830, le 1er Régiment de Cuirassiers, descendant des Carabiniers n°2.

2) Le 27-10-1830, le 1er Régiment des Lanciers, descendant des Dragons légers n°5, d'éléments belges du 4e Dragons et 10e Lanciers.

3) Le 27-10-1830, le 1er Régiment de Chasseurs à Cheval, descendant des Hussards légers n°8 et d'éléments belges du n°6 et d'une compagnie franche de Tournai.

Le quatrième est formé en novembre 1830 avec quelques sous-officiers et cavaliers Belges congédiés de l'armée Hollandaise descendant des Carabiniers n° 2, des Hussards n°8 et des Dragons légers n° 5 (Belges), ils se constituent à Liège en une compagnie franche de 75 chevaux, un mois plus tard la compagnie est formée sous le nom de " COSAQUE de la MEUSE", nom donné par le Capitaine LUCAS *. Le 04/02/1831 nouvelle appellation , Compagnie des Guides,( mais, nommée officieusement Guides de la Meuse).

( * ) Lors de la visite en 1814 des "Cosaques Russes" en Belgique, l'aspect inhumain de ce Régiment, frappa dans l'esprit des Belges une peur profonde. Le Capitaine Alexandre - Joseph LUCAS s' inspira du nom pour frapper l'imagination de la population et des Armées Etrangères. 

 

OOOOOOOOOOOOOO

 

LES GUIDES

Voir les costumes : 

 

 Le Régiment des Guides.  

Origine :  Cavaliers du Carabiniers n° 2 et des Hussards n° 8 et, n° 6 (Hollandais) et des Dragons légers n° 5 (quelques officiers Belges). 

 

Ils furent formés par le capitaine Lucas ( 70 sabres commandés par le capitaine Lucas ) pour devenir le 01/11/1830 les Cosaques de la Meuse, et déjà,

le 11/11/1830, les Cosaques se distinguent au siège de Venloo en poursuivant l'ennemi dans la ville. Ils firent prisonniers deux Généraux, un Colonel, trente-cinq officiers et six-cent soldats, et prirent possession de cent canons. 

Le 04/02/1831, nouvelle appellation , Compagnie des Guides ( mais, nommée Guides de la Meuse ).

Le 23/03/1831, le Capitaine Lucas est muté à Liège au 1er Cuirassiers. La Compagnie des Guides est reprise par le Capitaine Capiaumont.

La Compagnie des Guides était cantonnée à Tongres ( En observation de la frontière ). L'effectif était toujours de 70 sabres avec maintenant cinq officiers.

Le 23/04/1831, La Compagnie des Guides est reprise par le Capitaine Ory.

Le 02/08/1831, la guerre ( Campagne des dix-jours ) est annoncée, la Belgique est envahie par les Hollandais. Sous les ordres du Général Daine, les Guides et les Chasseurs à Cheval repoussent les Hollandais à Houthaelen, à Kermpt et à Tirlemont.

Le 19/08/1831, pour leur bonne tenue et leur bravoure dans la Campagne des dix-jours, le Roi décide que les Guides remplaceront le service de la Garde civique à cheval à son Quartier-Général de Bruxelles.

La tenue des Guides est transformée.

Le 20/08/1831, la Compagnie des Guides prend garnison à Bruxelles et prend possession de sa nouvelle fonction " Garde de corps du Souverain "

Le 26/08/1831, certains Officiers soumettent un nouveau projet d'appellation " l' Escadron des Guides Royaux "qui ne fut pas retennu. 

Le 28/08/1831, nouvelle appellation, Escadron des Guides. ( 180 sabres commandés par sept officiers.)

Suite a une diminution d’effectifs, le Régiment prit le nom de Corps des Guides. 

Le 08/04/1832, le Corps des Guides forme un deuxième Escadron.

Le 09/07/1832,  un troisième Escadron est formé au sein du Corps des Guides.

Le 01/09/1832, Escadron des Guides, reçoit leur caserne ( un ancien couvent rue de Louvain ) la "Caserne des Annonciades ".

Le 24/01/1833, le Régiment reçoit son appellation définitive le " Régiment des Guides." Celui-ci sera formé d'un Etat-Major, quatre Escadrons et un Escadron de Dépot.

Le 17-12-1833, le Régiment reçoit son Etendard des mains du Roi Léopold Ier à Bruxelles.

En 1837, le Régiment est doté d'un demi-Escadron de réserve.

Le 31/03/1839, les hostilités avec la Hollande reprennent, le Régiment est augmenté de deux Escadrons d'active.

Le Régiment des Guides et le corps de Gendarmerie  composaient la première Brigade de Cavalerie, associée avec la Brigade de Cuirassiers elle devenait, la Division de Grosse Cavalerie.

Le 12/08/1847, devant et en présence de LL.MM. le Roi et la Reine et de LL.AA.RR. les Princes et le Régiment au grand complet, S.A.R le Comte de Flandre est nommé Sous-Lieutenant de Cavalerie du Régiment des Guides et inscrite au 1er Escadron.  

En 1860,  le Régiment des Guides et le 1er Cuirassiers forme la 1er Brigade de Grosse Cavalerie sous le commandement de S.A.R le Comte de Flandre.

En 1863, la dénomination de  « Brigade de Grosse Cavalerie » est supprimée. Le Régiment de Cuirassiers est dissout et devient les 3ème et 4ème Lanciers , le Régiment des Guides reprend son ancienne appellation.  

En 1865,  le Régiment des Guides et le 4ème Lanciers deviennent la 1er Brigade de Cavalerie. La division de la " Grosse Cavalerie fut dissoute et devient la 1er Division de Cavalerie. 

Le 22 juin 1865, Son Altesse Royale Monseigneur le Comte de Flandre , fut nommée Lieutenant-Générale.

Le 11 novembre 1869, Son Altesse Royale Monseigneur le Comte de Flandre , fut nommée Commandant Supérieur de la Cavalerie..

En 1870, la France déclare le guerre à la Prusse (Allemagne.) Pour maintenir la neutralité et interdire le passage des Armées en conflit sur le territoire de la Belgique, S.A.R.le Roi Léopold II signe l'Arrêté de mobilisation de l'Armée. 

Son Altesse Royale Monseigneur le Comte de Flandre , prend le Commandement du deuxième Corps de l'Armée d'Observation.

Le Régiment de Guides  est envoyé en renfort à notre frontière du Sud. ( De Charleroi , en passant par Mettet et environs, puis dans la province du Luxembourg. ) Le Quartier-Général s'installa à Philippeville avec un Escadron qui couvrait des Divisions d'Infanterie installées de Chimay à Olloy.

Le 20-09-1870, l' Armée d'Observation est dissoute.

Début 1871, le Régiment de Guides retourne à sa caserne de Bruxelles.

Suite au conflit Franco-Allemand, le gouvernement belge demanda à la Chambre une augmentation de son effectif militaire.

Suite à la demande, le 1er avril 1874,  le Régiment des Guides devient le 1er  Régiment de Guides et enfante le 

2ème Régiment de Guides

Le 2e Régiment de Guides fut créé le 29/01/1874, à Leuze, avec deux escadrons des Guides et deux escadrons de l’Ecole de Cavalerie. Il était reconnaissable par le chiffre 2 sur les revers du col de la veste du cavalier. Il sera caserné successivement à Ypres, Oudenaarde,Tournai et en 1882 Bruxelles pour retrouver le 1er Régiment de Guides à Etterbeeck.

Il reçoit son Etendard  le 15/07/1875.

 

LES  CHEFS de CORPS  DU 2ème RÉGIMENT de GUIDES. 

DE 1874 à 1925.

( PHOTOS  COPYRIGHT.)

Colonel  LAMBERT  A.

1874 - 1876

Colonel  STEVENS.

1876 - 1881

Colonel  Baron CHAZAL.

1881 - 1885

Colonel 

du ROY de BLICQUY, F .

1885 - 1886

 

Colonel  Baron LUNDEN.

1886 - 1889

 

Colonel Adjoint E.M. 

VAN EECKHOUT

1889 - 1891

 

Colonel Adjoint E.M. 

BOEL

1881 - 1897

 

Colonel  PINTE.

1897 - 1900

Colonel  BURNEL.

1900 - 1902

Colonel  FIVE.

1902 - 1906

 

 

Colonel  DE  NEUTER.

1906 - 1908

 

Colonel  LECLERCQ.

1908 - 1913

 

Colonel  FOURCAULT.

1913 - 1914

 

 

Colonel  d'HESPEL.

1914 - 1918

 

Colonel  Adjoint d' E.M

de ROY de BLICQUY

1918 - 1920

 

Je cherche les photos des Colonels : VAN LANGENDONCK  (1920 -1925) et  VAN DE REST, H. ( 1925 - 1926 )

  OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Les deux Régiments feront partie d'une Brigade appelée " Brigade des Guides". 

En 1926, le 15 mars, le 2ème Guides est dissous.

  OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

LES DEUX REGIMENTS

Sur la monture, le numéro du Régiment était posé sur les deux sacoches en cuir, recouvertes les jours fastes, d’un couvre - sacoche aux couleurs du Régiment, une droite et une gauche, le numéro du Régiment y était posé et surmonté sur les rabats de la couronne royale. 

LA CARTE  ÉTAIT VENDUE.  ( PHOTOS  COPYRIGHT.)