KAMINA


Notre luxueux taxi le Boeing 707

En arrivant, nous étions donc déjà sous tension, ce qui n'était pas plus mal; on était là pour bouger. Un plan, l'opération"Baudruche" devait être exécuté à Stanleyville le lendemain.En soutien des paras, nous devions sécuriser les points vitaux de l'aérodrome.
Malheureusement vu l'arrivée imminente des troupes de l'ONU, l'opération est annulée.

 


Dimanche 17 juillet, à Baka(BAse KAmina) on essaye de s'organiser. L'ensemble des forces belges engagées au Congo s'élève à environ 10.000 hommes.

 

Nous ne profiterons pas longtemps d'un environnement magnifique.


Le lundi 18, l'escadron est affecté à Elisabethville.Notre taxi sera cette fois l'ancêtre du C130, le C119. Le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'était certes pas si confortable que le Boeing et que certains qui n'étaient pas très à jeun n'y furent pas fort à l'aise. Le port du parachute ne deviendra obligatoire que suite au crash le lendemain d'un ces avions, faisant 25 tués et 10 blessés graves.



 SUITE  ELISABETHVILLE